actualités

Bernard Darras : la passion des concours

Bernard Darras a l’élevage chevillé au corps. S’il a fait une grande partie de sa carrière professionnelle à la SLN à Népoui puis à la commune de Bourail, il a toujours eu des têtes de bétail. Désormais à la retraite, il consacre tout son temps à sa petite propriété de 14 hectares en bord de rivière et à son troupeau de 32 têtes. Il exprime sa passion au travers des concours auxquels il participe assidûment tant à Bourail qu’à la foire de Koumac. Et il est souvent primé.

Pourquoi participer chaque année aux concours d’animaux de la foire de Bourail ?

Bernard Darras : Parce que c’est ma passion. J’aime ça et je fais toujours de beaux résultats. L’élevage a toujours été notre travail. Mon grand-père, mon père, moi, mon fils maintenant, on a toujours été dans l’élevage, dans le bétail ou les chevaux. C’est vraiment une histoire et une passion familiales. Et puis sur la foire, on rencontre des amis, des copains, c’est convivial, ça nous permet d’échanger, sur nos animaux, sur le travail. On est équipés pour faire les foires comme Bourail ou Koumac. C’est la 5e année que je fais ces concours.

Quel travail cela demande-t-il en plus du quotidien ?

B. D. : Franchement, ça demande beaucoup de travail et ça coûte de l’argent. Il faut dresser les bêtes, cela demande beaucoup de temps et une tête de bétail, ça n’est pas un cheval ! Le cheval, quand ça ne va pas lui plaire, il va chercher à s’en aller, la tête de bétail, elle va chercher à nous charger (sourires) ! Donc il faut la préparer pour le concours. Cela demande beaucoup de patience. Si la bête ne veut pas faire une chose un jour, et ben on le fait le lendemain. Dresser, ça ne veut pas dire brusquer ou taper.

Qu’est-ce que participer à des concours apporte à un éleveur ?

B. D. : Ça valorise mon troupeau et mes bêtes. Donc pour les ventes, il y a beaucoup d’éleveurs qui viennent me voir pour me demander si je n’ai pas des taureaux à vendre, mais au-delà de ça, il y a la fierté d’avoir du beau bétail. C’est surtout ça ! Gagner des concours, c’est une fierté ! Et c’est une passion que je partage avec toute la famille, mon fils Allan et ma femme Anita ! J’espère que mon fils va prendre la relève.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Fermer
Fermer