actualités

Focus sur la filière avicole

L’élevage avicole est la 3e filière de production agricole en Nouvelle-Calédonie. Les politiques publiques agricoles œuvrent à développer cette filière, en particulier ces dernières années, afin d’accroître la production pour augmenter la part d’autosuffisance alimentaire et tenter de limiter les importations en surgelés.

Il existe actuellement trois principaux secteurs dans cette filière (sources : DAVAR, province Sud, 2014) :

  • Filière œufs de consommation : avec plus de 35 millions d’œufs produits en 2017 (soit plus de 2,9 millions de douzaines !), le territoire a un taux de couverture de plus de 85 %, soit + 8 % par rapport à 2016. Depuis la politique de soutien de la province Sud mais également avec l’aide au développement de l’agriculture familiale, plusieurs petits éleveurs se sont formés et ont développé cette production.

  • Filière poulet de chair : les Calédoniens ont une consommation de viande de volaille (53 kg/an/habitant) bien supérieure aux consommateurs de métropole (30 kg/an/habitant) et de La Réunion (48 kg/an/habitant). Cependant, le territoire est très loin d’être autosuffisant avec moins de 10 % de taux de couverture. Avec plus de 765 tonnes de viandes produites localement, le territoire importe plus de 9 000 tonnes/an, principalement surgelées et de qualité médiocre.
  • Filière basse-cour (volailles de basse-cour et lapins) : environ 20 éleveurs produisent des volailles de basse-cour (canards, pintades, cailles, pigeons, dindes) et des lapins. Cette filière a un taux de couverture d’environ 16 %, en diminution ces dernières années suite à une diminution du nombre de producteurs (en volume et en valeur).

Le soutien de l’Agence Rurale à cette filière

Avec la création de l’Agence Rurale, le soutien aux producteurs a été harmonisé en 2019. Deux aides existent :

  • Aide à la qualité : une aide est reversée à l’éleveur pour tout animal abattu. Afin de promouvoir les productions certifiées sur un signe officiel, cette aide est plus importante pour les éleveurs certifiés sur une démarche officielle (cf. Signes de qualité).
  • Aide au transport : une aide au transport est versée aux éleveurs ne réalisant pas l’abattage chez eux. Cela permet de limiter le coût de transport à la charge de l’éleveur.

Ces deux aides permettent aux producteurs de diminuer leurs coûts de production et ainsi diminuer leurs prix de vente aux distributeurs et aux consommateurs.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Fermer
Fermer