actualitésBaux ruraux

Baux ruraux : près de 6 000 hectares de terres agricoles sont d’ores et déjà encadrés

Quatre mois après la tournée en brousse du Gouvernement pour expliquer le dispositif des baux ruraux, près de 6 000 hectares de terres agricoles sont d’ores et déjà encadrés par ce régime. Un beau succès en perspective.

La tournée en brousse a donc porté ses fruits. Afin d’expliquer le dispositif des baux ruraux, qui vise à encadrer et sécuriser la location de terres agricoles sous couvert d’exonérations fiscales, le Gouvernement avait organisé en avril dernier une campagne de communication originale, synonyme d’une tournée en brousse, via des ateliers et des conférences installés au cœur des communes de Koumac, Pouembout, La Foa, Boulouparis, Bourail, et Poidimié.

Après un démarrage encourageant en 2017, lors duquel 43 baux ruraux ont été signés sur plus de 3 000 hectares de terres agricoles louées, le dispositif des baux ruraux écrit toujours ses plus belles lettres de noblesse. Entre le début de l’année 2018 et le mois d’août, période entrecoupée par la tournée en brousse du Gouvernement, le nombre de baux ruraux signés entre propriétaires et locataires s’élève désormais à 62, pour 5 820 hectares de terres agricoles louées. Pas de doute, pour Nicolas Metzdorf, membre du Gouvernement en charge de l’agriculture,

« C’est sur le terrain qu’il faut aller pour faire connaître et faire évoluer le dispositif des baux ruraux ! » 

« La » solution des baux ruraux

Vous êtes propriétaire terrien et vous voulez valoriser votre patrimoine en louant une partie de celui-ci ? Vous êtes un agriculteur en manque de terre et vous cherchez des hectares à louer pour développer votre production ? Les « baux ruraux » peuvent être « La » solution.

Le bail rural est un contrat par lequel un propriétaire agricole met à disposition d’un locataire des terres et/ou des bâtiments agricoles pour une durée de 9 ans, afin d’y exercer une activité d’agriculture et/ou d’élevage, en contrepartie d’un loyer.

Le dispositif des baux ruraux s’adresse à tous ceux qui souhaitent louer leur terre à destination agricole de droit privé. Ces terres doivent appartenir à une personne physique ou morale ou à une collectivité publique.

Afficher plus

Articles similaires

Fermer
Fermer