Formations

Valorisation des Acquis de Compétence – VAE

Qu’est ce que la VAE ?

Ce dispositif permet l’obtention de tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’une expérience professionnelle salariée, non salariée (cuisinier, maçon, assistant de vie, formateur, assistante de direction, ingénieur etc…) et/ou bénévole (syndicale, associative). Cette expérience, d’une durée minimum de 3 ans en lien avec la certification visée, est validée par un jury.

Qui peut entreprendre une démarche de VAE ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d’expérience salariée, non salariée ou bénévole.

Ou trouver de l’information sur ce dispositif ?

L’institut pour le développement des compétences en Nouvelle-Calédonie (IDC-NC) vous accueille et vous informe sur la démarche de VAE.
Le conseiller VAE vous aide à :
• analyser la pertinence de votre projet VAE : ils vous réoriente, si besoin est, vers d’autres démarches (recherche d’emploi, bilan de compétences, etc.) ;
• vous repérer parmi l’offre de certification (locale et nationale) ;
• vous orienter auprès des certificateurs concernés ;
• connaitre les possibilités de financement.

Dispositions spécifiques pour les employeurs et les salariés

Le code du travail instaure en 2010 une autorisation d’absence du salarié pour validation des acquis de l’expérience de 24 heures maximum , si la validation a lieu en Nouvelle-Calédonie, et jusqu’à 10 jours, si la validation a lieu en France.
Cette autorisation d’absence correspondant aux phases d’accompagnement et de validation de la démarche.
Dans le cas d’une démarche purement individuelle non prise en charge par l’employeur et dans l’attente de la structuration d’un fond d’assurance formation, l’absence du salarié n’est pas rémunérée.
Lorsque l’employeur prend financièrement en charge la démarche VAE de son salarié (intégration au plan de formation de l’entreprise), la rémunération de ce dernier est maintenue durant son congé VAE. Les couts d’accompagnement, de validation incluant les frais annexes éventuels de transport, d’hébergement et de restauration supportés par l’employeur peuvent se déduire de son obligation de participation au financement de la formation professionnelle.

Dispositions spécifiques pour les demandeurs d’emploi

Le coût des phases d’accompagnement et de validation (y compris le déplacement éventuel en Métropole pour le passage devant le jury) est pris en charge par la Nouvelle-Calédonie et administré par l’IDC-NC.

Afficher plus
Fermer
Fermer